AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
¤ Nous recherchons des joueurs de tout niveau et de tout âge, venez peupler le forum ! ¤
¤ Les points d'Aide à la Communauté et de Plume permettent de changer de niveau ¤
¤ Tout nouveau membre recevra 10 points d'Aide à la Communauté en bonus ¤
¤ Tout nouveau membre prenant un PV recevra 15 points d'Aide à la Communauté en bonus ¤

Partagez | 
 

 Barre toi d'mon champs! [OK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Homme Noble - Lettré - Admin
Homme Noble - Lettré - Admin
avatar

Messages : 6
Race : Homme du Dar
Localisation : Voyage entre le Sinn et l'Argos
Travail du perso : Magicien et Marchand itinérant

MessageSujet: Barre toi d'mon champs! [OK]   Mar 7 Sep - 18:47

Cela devait faire 3 jours que Mordin avait fait halte dans un village fermier que traversait une route à environs 20km d’Elos. Il avait vendu deux trois camelotes, but quelques verres dans ce qui passait pour être la « Taverne » du coin et dormait depuis deux nuits dans la grange à foin tout seul dans son coin. La seule ombre au tableau était que ce village renfermait deux types de personne. Les premiers étaient les pécores de bases toujours contents de voir débarquer un marchand, une troupe de saltimbanques ou un mage par exemple. Les seconds en revanche devaient déjà avoir eu affaire avec des types pas toujours très nets, s’étaient fait avoir et étaient donc très méfiants.

Dès le début, les méfiants avaient commencé à protester contre l’installation de son échoppe sur la place du village. Mais il avait laissé dire et commencé ses affaires normalement. Et elles avaient bien marché il fallait dire. Mais ceux qui ne voyaient pas ca d’un bon œil commençait à comploter contre lui c’était certain et peut être allait-il devoir s’en aller bientôt dans son propre intérêt. Et la veille, il avait surprit les murmures de trois paysans et seul les mots « pendaison » et « arnaqueur » étaient parvenus a ses oreilles. Aussi ce matin, il était en train de ranger ses affaires et de se préparer au départ dans la grange quand soudain le sol se mit à trembler.

Les secousses n’étaient pas trop fortes mais suffisamment pour que la grange émette des sons plutôt inquiétant. Il se rua donc dehors et quelques instants plus tard, sous ses yeux, la grange à foin s’écroula totalement, lançant un nuage de poussière et de paille. Il poussa un ouf de soulagement mais ne put guère se reposer sur ses lauriers car les secousses continuaient et il se rendit enfin compte qu'il pleuvait des cordes dehors. Il se dirigea donc tant bien que mal avec son sac vers la place du village où régnait un chaos total. Tous les villageois sortaient affolés de chez eux avec ce qui leur étaient le plus cher et priaient pour que la maison tienne bon et tout ceux qui étaient partis dans les champs revenaient au galop vers le village trempés comme des soupes.

Mais il aurait dû s’abstenir et se tirer quand il en avait la possibilité car il venait de donner à ses détracteurs une occasion en or.

« Regardez ! C’est le mage itinérant ! Un truc comme ça c’est forcément les dieux ! Les dieux veulent nous punir pour avoir traficoté avec lui ! Pendons-le ! »

Et comme tout le monde était bien trop choqué pour réfléchir et qu’il devait forcement y avoir une raison pour que les dieux les punissent ainsi, ils furent tout de suite d’accord avec les ennemis de Mordin. Ainsi Il passa le reste de la matinée et le début de l'après midi à courir dans la campagne tant bien que mal afin d’échapper à un village entier de fou furieux armés de faux et de fourche et autres outils agricoles tandis que les secousses et la pluie continuaient, rendant les déplacements plus laborieux. Il aperçut néanmoins dans le ciel d’étranges éclairs bleu et jaunes qui semblaient tout aussi spectaculaires que les secousses, leur puissance était phénoménale car le tonnerre était plus fracassant que jamais.

Par chance quelques minutes plus tard, il les sema, grâce notamment au fait qu'avec une telle tempête et une pluie battante on ne vois plus trop où on va, en se réfugiant dans un verger et réussit à leur en faire faire le tour puis repartir vers leur point de départ sans qu’ils s'en rendent compte pendant qu’il prenait rapidement la direction d’Elos en coupant a travers champs tout essoufflé.


« Vraiment le temps est bizarre, je ne sais quel Dieu doit piquer sa crise mais j’ai eu chaud ! »

Apparemment il ne devait pas être la cause de cette tempête car celle-ci se poursuivi, ainsi que les secousses, toute l'après-midi. Mordin avançait au ralenti sous le déluge et devait aller d'arbre en arbre ou tout du moins tout ce qui semblait pouvoir le protéger car il avait peur de se faire foudroyez sur place. Mais alors que la terre tremblait toujours et que la nuit arrivait sous la pluie, il arriva en vue d'Elos et ses murs. La forte lumière orange qui luisait par delà les murs malgré l'eau qui tombait du ciel indiqua à Mordin qu'un ou plusieurs incendie faisait rage suite aux secousses telluriques. Il n'allait surement pas rentrer dedans et se faire écraser dans l'effondrement d'une taverne ou autre et on lui interdirai surement d'entrée en ville le temps que ca se calme alors que faire?

Il ne pouvait pas rester comme cela sous la pluie et le vent ainsi que le risque de se faire foudroyer sur place. Mais Elos est une ville fermière et est ceinturée sur des kilomètres de fermes agricoles isolées. Peut être que l'une d'entre elle était assez bien construite pour résister le temps que cela se calme. Il partie donc vers l'est tout aussi difficilement qu'auparavant puisque cette maudite tempête ne semblait pas vouloir s'arrêter et cette foutue terre de trembler. Après être passer devant deux ruines qui brulaient elles aussi, il arriva en vue d'une autre ferme. La grange était par terre mais la petite maison en pierre qui devait tenir lieu d'habitation pour la famille était toujours là et les volets étaient fermés.


*Bon si elle est toujours debout depuis ce matin elle ne devrait pas s'écrouler parce que j'entre dedans hein? Prions pour que cela n'arrive pas je suis épuisé et je ne pourrais pas aller plus loin.*

Il tambourina a la porte en hurlant à l'aide pour essayer de surpasser le vacarme de la tempête. la porte s'ouvrie à toute vitesse et on l'entraina à l'intérieur, on entendis ensuite le claquement de la porte que l'on referme avec force. Dans le noir une voix s'éleva:

"Désolé pour le noir mon gars mais j'ai préféré tout éteindre pour éviter qu'il y ait un incendie.
-Sage précaution.... Merci de m'aider! Je me présente Mordin.
- Je voudrais bien vous souhaiter la bienvenue mais les Dieux n'ont pas l'air d'accord, espérons que la maison tienne! On ne peut qu'attendre..."

Un relatif silence tomba dans la maison, ponctué par les bruit de tissus mouillé qu'émettais la robe de Mordin. Dehors on entendant la tempête et le tremblement de terre continuait de plus belle. Ceci dura encore et encore jusqu'au milieu de la nuit et Mordin qui était exténué n'osa pas fermer l'oeil. Mais aussi soudainement qu'elle était venue, la tempête cessa ainsi que le tremblement.

"Eh bien, on l'a échappé belle si vous voulez savoir m'sieur Mordin!"

Le fermier s'attendait surement à une réponse, mais aussitôt que tout était redevenu calme, Mordin sombra dans le sommeil, conséquence de cette journée vraiment éprouvante pour lui.





♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦-♦


Couleur: #FF8C00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Barre toi d'mon champs! [OK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Door :: Le Jour de le Faille-