AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
¤ Nous recherchons des joueurs de tout niveau et de tout âge, venez peupler le forum ! ¤
¤ Les points d'Aide à la Communauté et de Plume permettent de changer de niveau ¤
¤ Tout nouveau membre recevra 10 points d'Aide à la Communauté en bonus ¤
¤ Tout nouveau membre prenant un PV recevra 15 points d'Aide à la Communauté en bonus ¤

Partagez | 
 

 Quand la colère des Dieux s'abat parmis les mortels ...[OK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vampire - Violent
avatar

Messages : 26
Race : Vampire

MessageSujet: Quand la colère des Dieux s'abat parmis les mortels ...[OK]   Jeu 23 Sep - 19:43


Un crépuscule comme les autres ? Non, Nofré se réveilla comme chaque nuit, mais sinon, rien n'était habituel, le ciel tonnait dehors, les vitres s'illuminaient un bref instant avant de replonger dans un noir ténébreux et total toute la pièce où la vampire restait pendant la journée.

Ces derniers temps, elle allait de villages en villages, cherchant désespérément un clan vampire qui l'accepterait, mais vu sa rage et sa haine, et surtout sa méchanceté, la vampire se faisait jeter de tous les côtés. Elle se nourrissait sur des humains ou des elfes, les vidant de leur sang et les empalant ou les démembrant, afin de se venger sur une chose qu'elle ne pouvait se reprocher qu'à elle-même.

Nofré se leva, contemplant le ciel d'un air mystérieux. Que pensait-elle ? Son visage était aussi fermé et ne montrait que colère, comme d'habitude. Ses yeux étaient entre-ouverts, sa bouche droite, fermée, ses sourcils froncés mais sans pour cela que ça soit inhabituel, elle semblait être comme ça depuis des lustres. Sa peau blanche, d'une couleur cadavérique, lui donnait l'impression d'être une statue de marbre devant la fenêtre. Elle regarda le village et la plaine qui s'étendait hors du petit bourg. Tout était silencieux, calme, un calme mortel, des maisons, pourtant, étaient effondrées. Un vent froid et humide passa par la fenêtre qu'elle venait d'ouvrir, effleurant la peau froide de la morte. Elle y était habituée, c'était Raine qui s'apprêtait à montrer sa colère, un orage se préparait, un bruit assourdit à nouveau le ciel obscure qui s'illumina, déchiré par un éclair de lumière entre le bleu et le jaune.


*Les dieux sont en colère ...*

La vampire abaissa le regard vers le village qui semblait être mort. Personne dans les rues, des fissures dans le sol à certains endroits, entourés de maisons effondrées et de la fumée au loin. Sans doute un bâtiment brûlant après avoir subit la foudre ... Les traits de Nofré n'avaient pas bougés, aucune tristesse, aucune peur, aucune saute d'humeur, juste un désintérêt total.

Elle referma la fenêtre alors qu'une bourrasque faisait voler ses rideaux, et projetait le gravier par terre, devant l'auberge. La vampire sortit de sa chambre, il était tôt dans la nuit, et les gens de l'auberge où elle avait dormi, venaient sans doute d'aller dormir. Mais aucun bruit de respiration ou de cœur qui bat ne venait de nul part, rien, l'endroit semblait désert. Nofré se fichait bien de ce qui se passait à l'intérieur, mais elle avait quand même envie de voir ce qui se passait dehors.

La vampire descendit les escaliers menant au bar. Arrivée en bas, personne ... Elle s'apprêtait à sortir quand elle entendit des bruits de pas derrière elle. Lorsque la vampire se retourna, elle vit un homme gros, et bien enveloppé. Ce même homme qui se tenait derrière le comptoir la nuit précédente. Il la héla, lui proposant de venir s'abriter à la cave, avec les autres gens de la taverne, mais Nofré détourna la tête, lui lançant avant un regard assassin. Elle n'avait aucune sympathie pour personne, et ce gars, elle ne le connaissait pas. La seule chose qu'il pouvait représenter pour elle, c'était son casse-croute ... Mais elle avait prévu autre chose cette nuit ... Vu le désastre qui semblait régner dehors, elle allait profiter du nombre de blessés pour les achever et au passage se nourrir.

Parfois, quand elle passait quelque part, les gens la regardaient d'un air un peu intrigué. Elle n'avait pas une tête sympa, et son teint blanc, accompagné de ses yeux rouges et son maquillage hors du commun, lui donnait un air maléfique et antipathique. Certains la connaissait de nom, d'autre la connaissait de visage, et d'autre ne la connaissait pas. Après tout, pendant plus d'un siècle, elle avait fait briller le clan Sang et Or, avait fait commettre plein de crimes dans les bas-fonds d'Andrei, avait fait régner le meurtre, le vice et surtout un dégout pour les vampires non-naturels. Elle était détestée des elfes, par nature, détestée des vampires non-naturels, et détestée des vampires qui l'avaient côtoyée ou qui avaient entendus comment elle traitait les vampires son clan.

La tyran avança dans la rue, elle avait tout perdu, sa richesse, la confiance de son clan et de l'Ordre des Moines de Raine, et leur amitié, leur tolérance. Il lui restait beaucoup de sous qu'elle avait emportée d'Andrei, mais ce n'était rien par rapport à ce qu'elle avait en tant que Matriarche du clan Sang et Or. Et les seules armes qu'elle avait constituaient en un katana, une épée courte, et un arc (accompagné de flèches et un carquois). Une maigre armurerie pour cette vampire qui dirigeait un clan entier ...

Elle entendit au loin une voix, une voix assez vieille qui chantait, une voix rocailleuse, et rauque. Comme quelqu'un qui chantait depuis si longtemps qu'il n'avait plus de voix. Cela semblait être un homme qui chantait, et il semblait crier des choses comme "Le petit dieu s'est écrasé ! Il a eut mal ! Et patati ! Et patata !". Il chante faux, et lorsque Nofré le vit passer dans une des rues, elle vit qu'il ne marchait pas droit ... La voix cessa lorsque un nouveau tremblement de terre fit s'écrouler un pan d'une maison, créant un bruit assourdissant et étouffant la voix qui s'éteint d'un coup.

La belle se dirigea vers d'autres gravats ... Quelqu'un semblait tenter de se débattre, tentant de soulever un rocher qui écrasait sa jambe. La scène amusait la vampire. Le gars semblait avoir été surpris par un tremblement, et gémissait, la voix cassée d'avoir trop crié à la mort sans doute ... La vampire s'approcha de lui, sans se presser, contemplant le spectacle. Raine aime faire souffrir, et cet homme encourrait sans doute son courroux, la douleurs, l'agonie !

Nofré s'accroupit à coté du gars qui semblait avoir à peine remarqué la présence de cette dernière, et lui murmura à l'oreille :


-La déesse Raine t'aurait-elle choisi pour jouet ?

L'homme sembla enfin prendre conscience de la proximité de la morte. Il se retourna en "sursautant" violemment, s'arrachant au passage un cri de douleur à cause du fait qu'il venait de se déboiter sa jambe en sursautant. Il avait l'air apeuré, horrifié. Après, faut avouer que Nofré n'est pas des plus amicales et n'a pas un air très jovial ...

-LES DIEUX SONT EN COLÈRE ! AAAARGHHH !! MA JAMBE !! SAUVEZ-MOI !!! ARGHHHh !!!! ILS VONT TOUS NOUS TUER ! Argghh ILS VONT TOUT DÉTRUIRE !!! REPENTISSEZ-VOUS ! SEUL CHA'NDA PEUT V...

CRAC !!!

Nofré fit une grimace au moment où le mec finissait le nom de . Ses mains avaient glissées sur le coup du gars et l'avait cassé d'un mouvement bref. Elle resta quelques secondes à regarder le vide, puis se leva en remettant sa robe en place, et dit d'un air très désintéressée :

-Limite, t'aurais dit Balor, ça aurait été ... Mais celle-là, je peux pas la blairer ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand la colère des Dieux s'abat parmis les mortels ...[OK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Door :: Le Jour de le Faille-