AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
¤ Nous recherchons des joueurs de tout niveau et de tout âge, venez peupler le forum ! ¤
¤ Les points d'Aide à la Communauté et de Plume permettent de changer de niveau ¤
¤ Tout nouveau membre recevra 10 points d'Aide à la Communauté en bonus ¤
¤ Tout nouveau membre prenant un PV recevra 15 points d'Aide à la Communauté en bonus ¤

Partagez | 
 

 September Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elevé - Inférieur
avatar

Messages : 12
Race : Humain de Terra Gaïa
Localisation : Lutèce
Travail du perso : Medecin

MessageSujet: September Black    Mar 28 Sep - 11:53

Etat civil :


  • Nom : BLACK - Née Redfield

  • Prénom : September

  • Surnom : Sept ou (joy)

  • Age : Vingt-quatre ans

  • Date de naissance : Trente septembre deux mil huit cent trois

  • Pouvoir :


    Mémoire Eidétique:

    Ou plus communément appelé: mémoire absolue, donnant la capacité d'analyser et enregistre tout ce qui est vu. Sept peut encrer une photo dans la mémoire et la reproduire avec la perfection d'une machine, même des années plus tard.
    En balayant du regard une pièce durant quelques secondes, elle peut dire combien de personnes s'y trouvent et à quoi ils ressemblent précisément.

    Premier niveau : Mémorisation visuelle puis reproduction parfaite après plusieurs jours. Se souvenant des moindres détails, il se peut qu'elle reconnaissent une personne même après une chirurgie plastique ou un accident.

    Deuxième niveau : Enregistrement instantané d'informations visuelles et auditives. Mémorisation et apprentissage d'une voix, d'un son, ce qui lui permet d’apprendre tous les codes et donc déchiffrer rapidement un mot de passe, ou un message codé. Sa connaissance est grandissante.

    Troisième niveau : Analyse sensorielle. Sept est capable de reproduire une forme qu'elle aurait vu ou toucher les yeux fermés. Elle commence à acquérir une énorme connaissance qu'on pourrait qualifier de culture générale absolue ! tout ce qu'elle lis ou voit reste en elle!

    Quatrime niveau : Repérage des cinq sens. Le goût n'a plus de secret pour elle. Elle reconnnait les composant chimiques d'une substence biologique (bien sur elle l'aval que si ce n'est pas dangereux pour la santé Rolling Eyes) Elle peut aussi séparer et reconnaitre les ingrédients et épices d'un plat, même complexe.


    Cinquième niveau :Sa mémoire est tellement entraînée et développée, qu'elle connaît et reconnaît un grand nombre de sons et d'odeurs. Ci-bien qu'elle peut les cibler, même s'ils sont dispersés au milieu de beaucoup d'autres. De même pour une voix qu'elle reconnaîtrait dans la foule.

    Revers de la médaille :
    Son cerveau accumule tellement de données que, tel une machine, elle surchauffe, et donc perd certains repères primaires et oublie ou confonds les petits détails de la vie quotidienne, des choses plutôt banales mais primordiales comme, le goût de certains aliments, le touché de certaines matières ou la forme que peut bien avoir une chaise. Ces lacunes s'aggravent en fonction de son évolution.


  • Métier et niveau de richesse : Chercheur en biophysique-chimie (Set a étudier auprès de son père, un chimiste d'état de London. Aujourd'hui elle cherche des réponses du côté de Lutèce, et se reconverti en médecin peu orthodoxe, pratiquant parfois clandestinement dans cette ville souvent ravagée par les guerres de gangs et les invasions. Ce n'est qu'occasionnellement qu'elle accepte de "réparer" en utilisant la mécanique (ou bionique) qu'elle a appris à Belladone. Il suffit d'être la connaissance d'une connaissance, et accessoirement, d'avoir de quoi payer.

    September, bien qu'issue d'une noble famille londonienne, n'est pas riche. Premièrement parce qu'elle ne revendique pas ses origines et aussi parce qu'elle a volontairement décidé de quitter London et les subventions qu'elle recevait pour étudier, afin de tenter une autre vie ailleurs. Elle vie donc très modestement, parfois en serrant la ceinture en fin de mois.

  • Aptitudes : La mémoire eidetique de Sept lui permet d'apprendre avec une facilité déconcertante. Elle parle donc le Londonien, le belladonien plus récemment le Lutecien. Elle possède une grande connaissance du monde qui l'entour mais ne comprend pas toujours ce que sont cerveau enregistre puisque les données arrivent souvent toutes en même temps et sans lien directe entre elles.

  • Armes et objet : Pas d'armes de prédilection, si ce n'est son poing. Mais qu'on se le dise: Sept préfère réparer plutôt qu'endommager.


Morphologie :


  • Taille : cent soixante-douze centimètres
  • Poids : cinquante-deux kilogrammes
  • Corpulence : élancée mais plutôt sculptée
  • Cheveux : châtain long, souvent attachés
  • Yeux : marrons
  • Peau : naturellement halée
  • Autres : les phalanges des doigts de sa main droite ont été entièrement désensibilisées à la suite d'un accident. Une partie de sa main est aujourd'hui mécanique mais passe complètement inaperçue. Une opération belladonienne prometteuse qu'elle doit à son père.


Psychologie :

  • Mental : Set à été trimballé tout au long de son enfance, sans jamais poser de questions. En bon petit soldat, elle a compris que suivre le mouvement et se montrer discret pouvait apporter plus de réponses qu'une question hasardeuse. Set est donc plutôt effacé malgré la curiosité qui l'anime. Durant sa jeunesse, elle a toujours été très gracieuse et souriante ce qui lui a valu d'être qualifiée d'esprit manipulateur. Un peu garçonne et brute de bois, son franc parlé est aussi souvent apprécié mais c'est surtout une carapace infaillible envers ceux qui la croient "issus d'une famille noble" et la recherchent.
    Elle Vit son "pouvoir" avec beaucoup d'assurance. Le fait de pouvoir remplir sa curiosité en quelques coups d'oeil la rassure. Ce sentiment de sûreté lui donne l'impression d'avoir un temps d'avance sur le demi-monde qui l'entoure, bien qu'elle soit en permanence sur le qui-vive à cause des Londoniens.
    À première vue, dans la rue, un sourire insouciant au visage et une joie de vivre qui ne dépeignent pas l'ambiance alentour déstabilisent quelque peu. Mais à l'intérieur, Set est toujours en perpétuelle quête de réponse, elle est sujette au stresse et a l'anxiété de ce qui pourrait arriver demain, elle s'énerve parfois de découvrir une chose pour la première fois en ce disant : « Pourquoi je n'ai pas appris ça plus tôt? pourquoi ce n'est pas déjà dans ma mémoire ? ".
    La peur d'être retrouvée est son lot quotidien, et malgré les apparences, Set serait plutôt un gant de fer cachant une main de velours.


Histoire :

  • Adresse : Née à Belladone, Sept grandit d'abord sur l'île de Notre-Dame puis à Belladone, avant de s'aventurer à London en quête d'identité. Elle finira par fuir la noble ville pour s'installer tout récemment à Lutèce.

  • Vie de votre personnage :

    Dans les temps anciens

    L’histoire ne dit bien sur pas tout, auquel cas, ce récit n’aurait pas lieu d’être. Mais à London, on raconte encore aujourd’hui qu’il y a 500 ou 600 ans, deux bébés avaient été « perdus ». Bien sûr cela arrivait, surtout en ces temps de reconstruction, de discorde et de perpétuels conflits. Malgré la récurrence de ces « disparitions », ces bébés avaient fait parlés d’eux au sein de la noblesse, puisqu’ils étaient descendant direct de nobles familles, dont l’un, de Lilith Black. La où l’histoire est encore plus floue, c’est que la raison de ces disparitions reste incomprise. On racontait tantôt qu’une rançon avait été demandée à Lilith, ou encore que l’enfant bâtard était mort né et, pourquoi pas, que Lilith n’avait pas voulut d’une charge aussi lourde alors qu’elle participait à la reconstruction du monde. Avec les années, l’histoire s’est faite oubliée et l’enfant n’a tout simplement jamais existé. Cependant la vérité éclate à nouveau en 2803 quant un nouveau-né, en provenance de Belladone, fut confié à un éminent médecin Londonien, avec la consigne d'élever l'enfant comme sa propre fille, et de l'éloigner de London dans un premier temps, afin d'éviter d'attirer l'attention.

    Septembre 2803 : Notre-Dame

    En bon descendant de l’ami proche et fidèle serviteur de Lilith Black, le Dr Redfield s’etait méfié de la véracité des origines de l’enfant, jusqu'à ce qu’il remarque au poignet du bébé le bracelet artisanal en emmaille d’or, gravé : « de la par…Lilith a so…. fi … ». L’écriture avait subi le temps mais pour le Dr Redfield il n’y avait pas de doute, c’était bien de ce bijou dont faisait allusion son ancêtre en racontant la folle et hypothétique histoire de la famille Black. Histoire qui, au sein des Redfield, avait traversé les générations jusqu'à aujourd’hui.
    Le Dr Redfield s’était exécuté et avait éduqué l’enfant loin des regards de London. Set est né un trente septembre, son prénom, peu recherché, est le fruit d’une paternité contrainte et inopinée. September est née Redfield et a grandi sous ce même nom à Notre-Dame, cité trop noble pour que le nom de Back soit méconnu.


    Retour aux temps anciens

    La progéniture égarée de Lilith avait grandi à Belladone, enlevé à sa naissance pour d’obscures raisons. Cette fille ou ce fils aurait lui (elle)-même eut des enfants, qui a leur tour auraient reproduit le cycle de la vie jusqu'à September.


    De 2803 à 2820 : Belladone

    A Notre-Dame, la technologie que leur partage London avait permit au Docteur de faire l’éducation médicale de la jeune fille. Il lui enseigna la chimie et la physique, avant de changer d’air pour Belladone, ou il désirait apprendre cette nouvelle chirurgie réparatrice qu’était la mécanique. Un choix de vie plutôt anodin pour une noble mais le Docteur avait ses raisons. Redfield ne lui fit pas changer de nom à son adolescence, mais dès leur arrivé à Belladone, il lui expliqua ses origines Londoniennes, l’importance de son existence pour les nobles et le danger que cela représentait si quelqu’un la découvrait. Ce nom, elle devait le cacher.

    2822 Elévation

    Au début de sa paternité, Redfield était loin d’être un père comblé, mais l’enthousiasme et la témérité de la fillette le rendaient docile et plus chaleureux. Sept a toujours été souriante et partante pour n’importe quel cours ou leçon de vie, ce qui avait rendu les choses plus faciles pour l’apprenti papa, qui la surnommait « Joy ». En grandissant, il avait été à ses côtés le jour de son élévation. Il l’avait soutenu et aidé. Sa capacité de mémoire eidétique n’avait eu aucun effet désastreux sur le monde qui l’entour (comme cela aurait été le cas pour un pyromane ou encore un télékinésiste comme Redfield) mais cette mémoire absolue avait engendré des blessures importantes sur le cerveau de Sept. Rien d’irréversible heureusement, mais cette expérience douloureuse avait été une étape de plus que les deux individus avaient surmonté, en « famille ».

    Quotidiennement donc, Le Dr Redfield devait parfaire l’éducation de september, qui devenait tache de plus en plus facile grâce à sa capacité d’engranger l’information. C’est la mission qui lui avait été donner : éduquer la petite pour qu’elle puisque un jour retourner à London et découvrir la vérité, mais on ne la laisserait pas entrer à London si elle ne montrait pas du génie. Et alors que la jeune femme excellait dans son apprentissage en médecine, les londoniens, friands de sciences et de savoir, ne mire pas longtemps à lui mettre la main dessus!

    2825 : LONDON

    September du affronter le refus catégorique de Redfield qui, ayant abandonné sa mission et prit son rôle de père trop à cœur au file des années, la suppliait de ne pas chercher des réponses et de rester loin de London. A son arrivée là-bas, elle comprit enfin pourquoi le Docteur l’avait protégé de ce monde. À la cour de la noblesse, tout n’était qu’apparence, pouvoir et frivolité. Bien sûr tout le monde ignorait qui elle était, mais le fait de savoir qu’elle descendait de ses gens là lui donnait la nausée. Ils méprisaient leur peuple alors que, d’en un sens, ils en étaient totalement dépendant. L’arrogance qui traînait dans l’air était étouffante mais Sept était bien décidée à enquêter sur l’enlèvement de son ancêtre. Elle resta vivre à London deux ans en tant qu'étudiante. Logé et nourrit pour son savoir, elle était plus considérée comme un rat de laboratoire que les propre rongeurs qu'elle disséquait.

    2827 : Lutèce

    Peut-être avait elle été trop curieuse, où sans doute avait elle commit une faute terrible en se liant d’amitié avec un des « étudiant » Londonien, de noble famille, qui partageait son palier dans cette pseudo université de génies. Un soir, il avait découvert le bracelet raccommodé et agrandit autour du poignet de Set. À la vue du nom de « Lilith », il n’eut pas de mal à s’imaginer un tas de choses, et bien évidemment, à partager son imagination avec la communauté. September prit la fuite et après une série de péripéties, elle arriva enfin, moins saine que sauve, à Belladone, home sweet home, pressée de revoir ce père adoptif qu’elle n’aurait jamais du quitter.

    Les choses auraient été trop simples si elle l’avait si facilement retrouvé. Elle apprit qu’il avait quitté la cité, qu’il serait parti en direction de Lutèce. Qu’a cela ne tienne, elle adopta le nom de Black en mémoire de sa famille, et dans l’idée qui si Redfield la recherchait, il la retrouverai sous ce nom là. Bien sûr, London en ferait autant, mais elle serait plus prudente à l’avenir.


  • Vie après l’ouverture de la faille : {A remplir au fur et à mesure après votre arrivée sur le forum. Facultatif.}


Dernière édition par September Black le Mar 12 Oct - 13:43, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

September Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Door :: Le Livre des Destins... :: Fiches validées-